Bonjour bonjour,

 

Je me suis balader hier dans Tanger et après avoir parcouru en long et en large la promenade, j’ai poussé le risque jusqu’à la médina. C’est très sympa, beaucoup plus que la ville nouvelle. Il y a pas mal de monde, peu de toilettes, beaucoup de petites rues qui montent (et par voie de conséquences, qui descendent aussi). Il y fait bien frais ce qui est agréable et pour couronner le tout, on a une superbe ville sur le port de Tanger.

Voici donc quelques morceaux choisis commentés.

La vue du port. Comme on peut le voir, l’eau est pas belle. On admirera les tetrapodes entreposés et qui commencent à être noyés dans le sable. Le port est un gros terminal roulier donc il y a beauoup de traffic partant pour différentes destinations au sein de la Méditerranée. Bon, je ne me baignerai pas sur la plage de Tanger (qui est à droite sur la photo cachée par le bâtiment en mauvaix état).

Petite rue de la médina: très jolie. J’aime!

Rue qui descend moyennement, je vous laisse imaginer ce que donne une rue pentue ;)

Un gros canon prêt à tirer sur quiconque n’a pas payé son billet (on ne déconne pas ici).

Une rue partant du petit Socco (veut dire Souk en espagnol). C’est pas mal animé et on y vend de tout et de rien. Les commerces sont répartis par secteurs. Ainsi, dans un secteur, on trouvera du cuir. Dans un autre, des bijous, etc…

En ce moment, il y a la femme de ménage qui est en train de nettoyer mon bureau, c’est assez déroutant, elle bouge tous mes papiers, nettoie un cable du PC (pourquoi celui là?), nettoye le téléphone et bouge tous mes papiers pour nettoyer en dessous (il est reconnu que les poussières s’amoncellent sous les gros tas de papier).

Bon, continuons notre petite visite:

La plage… Elle est belle, y’a du monde (encore et toujours), mais ça reste agréable. Il y a du soleil (et des nanas, darla dirla dada, le club med n’est pas loin). Au final, j’ai passé un bon moment de mon après-midi au bord de la piscine de l’hôtel. Oui, c’est naze, j’avais le sable mais le sable il vous fait pas un petit dossier bien pratique pour lire 20 000 lieues sous les mers. Et puis le sable il reste coincé partout, ça gratte et il fait chaud (hors de question de piquer une tête pour se rafraîchir, remontez de quelques photos pour vous en convaincre).

Voilà tout, je continuerai d’uploader des photos dès que possible, à bientôt ;)

 

Stef