C’est parti pour une nouvelle journée de plonge, youpi. Cette fois ci par contre, on change de directeur de plongée et c’est maintenant Guillaume qui nous guidera. On part vers Ciuttone mais il y a déjà du monde dessus. Qu’à cela ne tienne, on retournera près de Morsetta mais du côté Extérieur cette fois ci pour varier un peu les plaisirs. De ce côté, la Morsetta est un piton rocheux offrant de beaux tombants et quelques failles sympathiques. Je servirai d’éclairagiste à Pascal qui s’occupera des photos. Que de vie sous l’eau: murène, 3 doris dalmatiens sur une anémone encroûtante, une grosse étoile de mer (qui sont assez rares dans cette région). On trouve aussi dans le coin de jolis oursins bien ronds et bien dodus: un blanc et un violet qui pondait (ou faisait ses besoins, c’est au choix).

On titillera aussi des bonélies pour les faire rentrer dans la roche, c’est très rigolo, vous pouvez essayer.

Hormis ça, une St Jacques coincée dans une encroûtante, des gorgones bleues, quelques mostelles. La routine habituelle quoi ;)

L’après-midi est plus Rock’n’Roll par contre. La mer ayant eu la mauvaise idée de commencer à s’agiter, je vais avoir les dents du fond qui vont baigner pendant toute la plongée et même après. La plongée se fait sur le site de Ciutone voulant dire 5 doigts. Ce sont 5… arêtes sous l’eau. Elles sont jolies mais il faut soit les survoler, soit en regarder attentivement 2 ou 3. On trouve peu de vie en bas cette fois ci. Je pense que c’est dû à la mer agitée qui a tendance à rapprocher les carnassiers de la côte. On trouvera néanmoins la classique murène javanaise (elle n’a pas dansé devant nous), des doris et tout plein d’anémones tendant leurs tentacules dans l’eau.

Pour me remettre de toutes ces émotions, on se fera un petit Funkenschlag en soirée. J’ai réussi à initier du monde à mes p’tits jeux, youpi.

Bilan de cette journée: penser à plonger avec des lentilles, penser à acheter un phare, penser à acheter de la coculine contre le mal de mer!

 

Stef

P.S.: l’upload des photos ne marchant pas depuis le boulot, je ferais ça plus tard.