Je suis bordélique, c’est plus qu’un fait avéré. Je ne pense pas que ça s’arrangera un jour mais bon, j’espère bien essayer d’y remédier. Enfin bon, tout ça pour dire que je laisse toujours traîner mes affaires. Certaines sont clairement perdues à jamais et d’autres sont laissées nonchalamment dans le passage. Ce sont les affaires dans la dernière catégorie qui sont les plus gênantes.

Au début, ça va à peu près, il n’y en a pas beaucoup mais au bout d’un moment, on se retrouve inondé de bêtises comme des stormtroopers sous les assauts des ewoks (je sais, c’est une référence de geek).

Là où je veux en venir, c’est à mon sac de piscine. Par fatigue en rentrant sûrement, je le mets le long du meuble de l’entrée. La majeure partie du temps, il ne fait que partiellement obstruer le passage laissant toujours suffisamment d’espace pour une circulation saine dans l’appartement. Et bien ce matin, il a décidé de déborder légèrement (le sac l’a sciemment fait j’en suis sûr).

A peine réveillé, mes cheveux ébouriffés, j’allais prendre mon lait fraise matinal quand BANG, mon pied gauche est parti en plein dans le sac. Le problème avec ce sac est qu’il a un fond rigide et que presque une heure plus tard, j’en ai encore mal au pied puis je n’ai pas de Synthol… Je n’ai pas de médicaments du tout ’dailleurs… Maman, ne t’inquiète pas, je vais bien, pas besoin d’amputer :) Enfin bon, vous pouvez donc m’imaginer sautant partout dans le salon une serviette autour de la taille en essayant de ne pas crier pour ne pas réveiller le coloc. J’y pense mais ça aurait pu tourner au drame si j’avais sauté sur un clou qui traînait.

Début d’année de mouise ! Je vais me faire une balade en moto ce WE tiens s’ils me la réparent enfin ! Début d’année de mouise !