Bonjour à tous,

Alors mon petit orteil va mieux. Il est toujours un poil violet et tout moche mais il survit, il ne faudra pas amputer. J’ai pris une photo mais c’est tellement moche que ça pourrait heurter la sensibilité des plus jeunes.

Je ne sais pas par chez vous mais ici ce week-end, il faisait un temps splendide. J’ai donc décidé de lâcher mes potes joueurs pour me faire une option loup solitaire samedi après-midi. Après avoir continué vaguement les travaux (j’attaque bientôt la partie supérieure, niarf niarf niarf), je me suis fais une balade au bord du lac de St Quentin pour y voir le couché de soleil. C’est marrant mais ça fait plus de 2 ans que je suis dans la région et je n’ai toujours pas eu l’occasion de visiter ce coin. Honte à moi sur ma génération (on va pas pourrir les p’tits jeunes qui n’ont rien fait tout de même).

BD sur le balcon

La sciure se magnétise

Voici donc quelques photos pour vous montrer qu’ici, c’est cool aussi.

Cabane à contre-jour

Soleil bas sur le lac de St Quentin

Poule d’eau qui brise la tranquilité

Miroir, mon beau miroir

Le loup solitaire

Couché de soleil

Soleil couché, ciel embrasé

Arbre à bras tendus

Ciel en feu

Ciel en feu

L’arche de la Paix Céleste

Enfin bon, comme c’était tout de même bien pathétique cette balade en loup solitaire, j’ai décidé de me remonter le moral en allant voir avec des couchsurfers la parade du nouvel an chinois.

L’après-midi était pourtant mal partie quand j’ai décidé de prendre la voiture.

Easy Rider

Au début, je pensais être intelligent en cherchant à me garer loin du 13ème pour prendre le métro ensuite. Le problème est que les embouteillages ont commencé déjà à l’extérieur de Paris et plus je me rapprochais du 13ème, plus ça empirait. J’avais beau prendre des petites rues détournées, Paris tout entier était enrhumé. Et plus on s’enfonçait dans les embouteillages, plus les gens devenaient bêtes à se mettre au beau milieu de la route.

Au bout d’un certain temps, j’ai pété un câble et je suis parti en direction de la proche banlieue pour trouver un métro. M’extirpant peu à peu de la folle circulation parisienne, j’ai trouvé à me garer à Villejuif au final avec une heure de retard sur mon planning. Je hais Paris et je ne vais pas tarder à me trouver une hutte au bord de la mer pour pouvoir y habiter pépère !

Enfin Stéphane, on se remonte le moral et on se force à aller voir du monde et on ne va pas rentrer faire son papi. Non mais !

Me voilà donc dans le métro en espérant pouvoir retrouver le groupe. A la sortie du métro, je vois de suite que ça ne sera pas si facile que ça : on se croirait au beau milieu d’une manifestation contre le CPE (les gens énervés en moins, ce qui fait beaucoup je vous le concède). C’est pas gagné.

Rue de Tolbiac déjà encombrée

Emporté par la foule

Enfin bon, au bout de quelques coups de fils et grâce à ma super mémoire visuelle, je tombe sur le groupe qui déambule et au bout de quelques centaines de mettre, s’arrête pour se décider à aller manger ou pas, c’est selon. Le problème est qu’on frise la trentaine (en nombre de personnes, pas en âge !!!) et qu’il va être difficile de trouver un endroit pour contenter tout le monde.

Saïd fait un calin à JD

Pablo et un bambino

CS represent

Arnaud montre son gros objectif

Saïd explique à un espagnol qu’il est canadien

La classe américaine: lunettes de soleil à l’ombre

Nous errons donc dans les rues du 13ème afin de pouvoir trouver un lieu de restauration nous acceptant. On n’est pas trop difficile, on évite juste les buffets à volonté quasiment vide (sûrement parce que ça n’est pas bon) et on bave devant les restaus pleins à craquer (s’il y a du monde, ça doit être top !).

Nous perdons du monde au fur et à mesure de nos pérégrinations pour nous retrouver au bout de quelques temps à 5. Oui on a pas mal écrémé et non, on n’a pas couru pour les semer.

En prison les pauvres

Ombres mystérieuses

Le restaurant est vraiment sympathique. Tellement qu’au final, c’est la parade elle-même qui vient à nous et même des petits dragons viennent danser devant nous. Mais que demande le peuple.

La parade vient à nous

Le dragon et la serveuse

Un homme déjà mangé

Mangé par le dragon

Même pas peur

Pan Pan le pétard

McDo couleur locale

L’odeur de souffre des pétards qui viennent d’exploser brûle la gorge, les dragons qui virevoltent font rêver, bienvenue dans l’année du Rat.

P.S.: vous pourrez trouver les photos de meilleur qualité aux liens suivants:
http://volduphoenix.free.fr/gallery2/main.php?g2_itemId=6747
http://volduphoenix.free.fr/gallery2/main.php?g2_itemId=6746