Salut les p’tits lus,

 

Hier, Tanguy et moi sommes partis en quête. Pas très loin certes, pas trop difficile non plus. Allez, je romps le faux suspens que j’ai créé. Nous sommes tout simplement parti acheter des DVDs. Oui, ça se vend ça aussi dans le coin. Accroché sur les flans de la médina, faisant face au port, se trouvent plusieurs petits commerces dont deux qui vendent des supports multimédia, notamment des DVDs. Le choix n’est pas énorme mais certains films sortent quand même du lot. Une fois que le choix du film est fait, il faut tout de même demander à le tester. Et oui, ces films ne sont que de honteuses copies mais pour 15 dirhams (+/- 1.50€), on ne va pas se plaindre. Dans les films choisit, un (La Fille de l’Eau) est un screener, je ne le prendrai pas. En effet, passer deux heures à voir un film filmé par une caméra dans une salle obscure, très peu pour moi. Un autre de mes choix s’est avéré être défectueux (Bobby), c’est dommage, j’aime bien ce film. Un troisième de mes choix ne contient pas de DVD (Ray que je trouverai tout de même un peu plus loin pour le même prix). Après avoir vérifié que nos films étaient au moins en français ou en anglais, nous repartons. Le vendeur tient à nous mettre les DVDs dans des petites poches plastiques décorées de notes de musique bien kitch.

Bilan, j’ai acheté Ray, 300 et Goodbye Bafana. Tanguy quand à lui à pris Blood Diamond et Hotel Rwanda.

Hormis ça, la vie suit son cours. Je désespère un peu quand je vois les gens conduire ici. Les accidents sont monnaie courante. Avant-hier, une voiture a fait un choc frontal avec une autre. Le même jour, un camion en doublant un second l’a touché et est parti dans le décor laissant sa cargaison sur le côté et le chauffeur à terre un peu plus loin (se faire éjecter d’un camion, il faut en vouloir). Hier soir, une femme a fait une marche arrière transversalement à la route et s’est retrouvée au beau milieu de la chaussée bloquant les deux voies. Heureusement pour cette inconsciente que le chauffeur devant moi, moi-même, les trois voitures derrière moi et les quelques voitures dans l’autre sens, nous avons tous pilé. Heureusement encore pour elle qu’un malin n’a pas cherché à doubler toute la file en déboîtant comme c’est souvent le cas. Enfin, ce matin même, nous avons vu une voiture dans le bas-côté.

Les camions aussi roulent vite, voire même plus vite que les voitures. Chaque fois que j’en vois un effectuer un dépassement, je pense au « Salaire de la Peur ». A côté de cela, on peut avoir un camion ou une voiture qui roule à 20km/h.

Conduire ici, c’est s’imaginer sans arrêt le pire : une voiture garée sur l’accotement va forcément vous sortir juste devant. La voiture que vous doublez ne va pas tenir sa file. Tiens, un autre exemple : hier, je dépassais une voiture dans une montée. Nous avons deux voies et une seule en contresens. Je suis bien dans ma voie, sans dépasser à gauche, ni même frôler la bande blanche. Un pick-up qui passait par là apparemment trop vite m’a fait un appel de phare pour que je me décale alors qu’il ne tient pas sa file.

La route est très très très stressante ici et tous les soirs, j’ai mes 45 minutes de route! Bon, je radote sûrement à râler sur cela mais il faut le vivre pour le croire.

Allez, cheers quand même, on est presque en septembre, je vais bientôt rentrer…